carnet de notes

le but,c’est le chemin

 

mes courses à l’heure du bouclier fiscal

Samedi, un dernier regard dans le réfrigérateur   pour être bien sûr de n’avoir plus aucun autre choix,et c’est la tête déjà lourde que je m’assoie a ma table le fétide carnet de course sur les genoux.Image de prévisualisation YouTube

Je lance un regard par ma fenêtre, comme souvent ces sorte de grosse mouettes dont le nom m’échappe  survol mon immeuble la tête basse, cherche de leurs regard perçant un reste tomber d’une poubelle,ou un rat mort!.

Il faut le voir pour le croire,et même la on peu avoir un certain mal a bien comprendre se que l’ont voie!ces vilaine saleté de rats ballotter dans les air,tirer par de solide gaillards  a plume disparaissent entre les cheminées  des toits;pour réapparaitre quelques instants plus tard vociférant comme dans les pires souvenir de l’agent Clarence Starlyn.

Mais il n’y a rien à faire ni par delà les toits de tuiles de Marseille ni dans le bleu du ciel,non cette âpre_midi je vais devoir la consacrer au ravitaillement de ce grand cube blanc qui me coûte une part de plus en plus conséquente de nom budget,si vous avez une voiture(ce qui ai assez fréquent)un logement,un ou deux crédits car ainsi va le monde vous devenez nerveux à l’idée de partir piétiner dans les allées surpeuplé d’un centre commercial,un samedi en plus!.

Ainsi en va le monde une course sans fin  avec la consommation comme lien commun ,elle est si longue la liste des critiques (du monde d’aujourd’hui) tel qu’aime a le bougonner nos dernier anciens ceux qui ont connut les année de plein emploie(pour les plus jeunes;non je ne rigole pas!) enfin inutile de te l’amender mon pauvre nando qui entendra ta plainte,je me lève la perspective de passer devant ma boite aux lettres me fait tirer la grimace.

Pour me changer les idées avant de lever le camps je me croit autoriser a quelques minutes de glande devant un des programme merdique de notre emblème cathodique numéro un, je tombe sur le journal télévisé ,pas très recommandé quand on cherche a se faire une bonne vision mentale des choses,au diable

l’avarice,âpres tous c’est bien moi qui me suis porter volontaire pour la course a la migraine dans un magasin surchauffer,presser par des mémés vindicatives ,sa me donne bien droit a quelques chose.

Commence la litanies des catastrophes et autre atrocité,tien encore une de nos usines qui ferme avec une variante cette fois ils veuille foutre le matériels a la flotte,gros plan sur des visages humilier,jeter dehors après 25ans de bon et loyaux services on peu penser à ce qu’ils ressentent a cette peur du vide qu’il doivent ressentir au fond de leur entrailles ces braves gens, je me sens triste de savoir que c’est sans doute d’une piscine de floride que l’ordre est venu,merde alors!.

Puis la journaliste enchaînes de bonne aloi,sur le  BOUCLIER FISCAL quand j’ai entendu ca j’ai tendu l’oreille comme une crapule qui entendrait une discussion  alléchante,bouclier fiscal sa me parlait pas trop puis, lisant a droite a gauche j’ai comprit, et j’en suis tomber de ma chaise.

On ne parle que de crise, de banques qui elle ne semble pas la connaître cette crise, née dans leurs bureaux pourtant d’emploi qui fondent au soleil de notre bon gros capitalisme,les jeunes qui parte en vrille,picolant

comme des trous histoire de passer raide mort sur you-tube,des retraiter qui se masse de plus en plus nombreux devant les portes des restaurants du coeur ,les gamins enlever pour finir on ne sais ou?.

Oui je sais le ciel est bleu, et il y a autant de raison d’être positive que d’être négative,le verre est a moitié plein ou…….;    ,je sais mais il y a cette véritée qui nous tenaille tous un peu; et si on avais échouer!

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 
mes courses à l'heure du bouclier fiscal sarkozycartier

Dans : Non classé
Par nandozara
Le 16 avril, 2010
A 21:43
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

Méditations et Actions |
Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MICHELE HARDENNE
| Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...