carnet de notes

le but,c’est le chemin

 

heureux la maison qui voit arriver un ami (le18.04.2010)

C’est par cette phrase célèbre que commença ma journée du dimanche,étant sorti comme il est de coutume un dimanche matin me fournir en croissants chaud et autres viennoiseries cher a mon coeur.

Ah, les dimanches matin sous le soleil naissant du printemps ,remontant d’un pas léger le boulevard notre dame en direction de ma boulangerie préférée ,profitant a plein de la quiétude des basses heures du jour.

De partout les chants entremêlés d’oiseaux résonnent et habite le ciel de leurs si douces  mélopées ,du haut du boulevard des grappes d’enfant dévalent  la pente sous le regard courroucé de quelques bonnes vieilles du midi .

Une belle journée grimpe sur la cité calmement, car dans ce Marseille de toujours c’est dans  la fraîcheur des petites heures que l’on voit se dessiner la couleur d’une journée ,la mienne sera placer sous le signe de l’amitié comme je l’ai lu en regardant d’un oeil encore lourd d’une nuit trop courte,mon horoscope sur le net: heureux la maison qui voit arriver un ami.

Car viennent dîner ce jour mon grand ami et sa femme,   marchant dans une ville endormie sur les promesses de victoire de sa  sainte  équipe de football  je médite sur le sens de cette phrase vu et lu  dans des maisons souhaitant marquer l’importance de ce vieux sentiment ,l’amitié.

C’est bien vrai que l’amitié est douce au coeur, et forte de sa bonne influence donne une vrille des plus marqué a nos vies.

monsieur y est mon ami et malgré une charge si lourde de travail , qu’elle  lui donne l’air de la porter  en permanence sur son dos, monsieur y ne manquerais notre dîner hebdomadaire  pour l’or de toute les danseuses du monde.

Le fin bec sait qu’a son arrivée la table dressée,les plats fumant ,il n’aura que le mal de s’asseoir a se qui est devenu « sa place ».

Le dos au mur, tripotant ses couverts dans l’attente du commencement,  que je donnerais à l’appui du son ronflant et vrombissant dans l’air d’un bouchon de champagne.

Ne buvant pas, ni l’un ni l’autre et ayant des compagnes de même tonneau( si je puis dire)nous avions dans ce fil que tisse nos rencontres instaurées ce vieux rituel d’un champagne que l’on élève d’une coupe en signe de salutations chaleureuses.

Le reste du repas nous nous poussons du coude aux récits de nos espoirs les plus fou,voila pourquoi résonne en moi au coin du bon sens frappé,cette vrai devise ,ce vrai symbole;heureux la maison qui voit arriver un ami.

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 
heureux la maison qui voit arriver un ami (le18.04.2010) 1227312634_small

Dans : Non classé
Par nandozara
Le 18 avril, 2010
A 15:48
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

Méditations et Actions |
Il y a penser et pensées ... |
mademoisellec |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MICHELE HARDENNE
| Je suis un "écrit-rien"
| Publications Patrice Gros-S...